You are here: Home Frogologoblog Simon Memo vàv des abréviations

Frogologoblog

Musings mainly on language

  • Home
    Home This is where you can find all the blog posts throughout the site.
  • Categories
    Categories Displays a list of categories from this blog.
  • Tags
    Tags Displays a list of tags that have been used in the blog.
  • Bloggers
    Bloggers Search for your favorite blogger from this site.
  • Team Blogs
    Team Blogs Find your favorite team blogs here.
  • Archives
    Archives Contains a list of blog posts that were created previously.
  • Login
    Login Login form

Memo vàv des abréviations

Posted by on in Uncategorized
  • Font size: Larger Smaller
  • Hits: 4381
  • 0 Comments
  • Subscribe to this entry
  • Print

Le but des abréviations est de raccourcir des mots, principalement lors de réutilisation fréquente. Dans un document scientifique ou technique, l’étiquette ou la règle veut que l’on définit une abréviation la première fois qu’on l’utilise (TEG : Taux effectif global, etc.). Comme on voit – etc. – pas toutes les abréviations se valent. Certaines sont tellement courantes qu’on peut s’en servir sans spécifier le sens, c.-à-d. SVP, TVA, NB, BP…, d’autres, telles op. cit, f° ou adj., sont plus spécialisées, mais facilement comprises dans leurs domaines habituels. Les cas des acronymes – CAF, OTAN, laser, etc. – est intéressant. Ce que nous voyons ici est le désir très humain de rendre une désignation familière et facile à prononcer. Le monde des essais médicaux en est particulièrement friand, avec des noms allant du basique, ACCORD : Action To Control Cardiovascular Risk In Diabetes, à l’humoristique, BBC ONE : British Bifurcation Coronary Study: Old, New, And Evolving Strategies, jusqu’au franchement barjo : BATMAN : Biodivysio 'Bat'Imastat Sv Stent Versus Balloon Angioplasty For The Reduction Of Restenosis In Small Coronary Arteries. En dehors d’être MMMMM : a major malady of modern medical miscommunication, le but est néanmoins de simplifier et de rendre plus mémorable. L’abréviation est donc une fonction d’économie naturelle. Dans beaucoup voire la majorité de langues, les mots les plus fréquents sont aussi les plus courts : mère, père, eau, pain, caca. Il semble alors que l’essence d’une abréviation « réussie » et d’être à la fois courte et facile à lire et à dire. Un échange récent sur Twitter (avec @Horreurstypo et ‏@sderrot) tournait autour de la « mauvaise » abréviation « 13ième », là où celle-ci devait être « 13e ». @Horreurstypo a parfaitement raison de rappeler la forme correcte, mais si la forme dite « correcte » est en retrait par rapport à la version plus intuitive « 13ème » comme suggère la comparaison suivante sur Google…

7e art
405k
7ème art
502k
7ième art
9.2k
5e république
40.8k
5ème république
68.2k
5ième république
1.5k
3e Reich
39.8k
3ème Reich
46.5k
3ième Reich
8.7k
IIe Guerre
12.8k
IIème Guerre
11.1k
IIième Guerre
1.8k

… peut-être la règle peut-elle être changée ? D’autant plus que a) la version « correcte » du dernier exemple (espérons-nous), IIde Guerre, n’obtient que 232 résultats, et b) 6e, 10e, 12e et 15e veulent aussi dire demi-douzaine, dizaine, douzaine et quinzaine. L’argument « Si personne ne rappelle les règles et recommandations, un usage (fautif) continuera son cours » est certes juste mais en même temps il freine l’évolution naturelle de la langue. L’histoire du français et de son évolution à partir du latin est précisément le non suivi des règles. Et quant on lit que « Seuls les ordinaux indéfinis formés à partir des lettres N et X s'écrivent Nièmes et Xièmes » on se dit, ils inventent… Pour moi, bien qu'elle n’est pas la formulation préférée des Français (loin de là), « 13ième » réunit assez de qualités pour le rendre parfaitement acceptable comme abréviation : il est clair et sans ambiguïté, il reflète la prononciation, il est court. Mais ça c’est mon avis :o)

0
Trackback URL for this blog entry.

Comments

  • No comments made yet. Be the first to submit a comment

Leave your comment

Guest Saturday, 07 December 2019
You are here: Home Frogologoblog Simon Memo vàv des abréviations